Dakar Tour Tokyo :
Les Japonais continuent d’écrire l’histoire du Dakar

 

Autour des légendes du Dakar (Shinozuka, Kazama, Sugawara),
la communauté Dakar au Japon s’était donnée rendez-vous à Tokyo. / Crédit: Masahiro Terada 

À retenir:

  • Le Japon est une nation historiquement liée au Dakar. Hommes et machines ont marqué de leur empreinte ces quarante dernières années.
  • À l’occasion du Dakar Tour, des légendes japonaises du rallye, tels Shinji Kazama, Yoshimasa Sugawara ou Kenjirō Shinozuka ont évoqué leurs souvenirs.
  • Outre les fils de pilotes légendaires, qui ont poursuivi l’œuvre familiale sur les pistes, de nouveaux venus se préparent à participer à leur tour au Dakar.

Le Dakar Tour a fait escale à Tokyo pour la présentation de l’édition 2018 : une rencontre incontournable et attendue dans ce pays qui a marqué l’histoire du Dakar, tant par ses hommes que ses machines. Dans la perspective de la 40e édition, ce sont plusieurs générations de pilote qui ont animé cette conférence et évoqué leurs expériences, leurs parcours sportifs et leur envie de contribuer à écrire un nouveau chapitre de l’histoire du rallye.

Ainsi, Shinji Kazama, le premier Japonais qui participa au Dakar en 1982 à moto, a évoqué ses souvenirs. Son fils, l’acteur Shinnosuke Kazama, en duplex depuis Okinawa où il est en tournage, a expliqué comment son père lui a transmis la passion du rallye et lui a donné envie de concrétiser son rêve d’enfant. Ce qu’il a fait cette année en participant à son premier Dakar à moto (67e). Autre parcours, celui de la famille Sugawara. Le père Yoshimasa Sugawara, 76 ans, compte parmi les doyens du Dakar, avec 34 participations. Son fils Teruhito Sugawara est bien parti pour suivre les traces de son père avec déjà plus de 15 Dakar à son actif ! Bien sûr, Kenjirō Shinozuka, vainqueur en 1997 au volant d’un Mitsubishi, est également venu pour témoigner.

Si les Japonais ont marqué de leur empreinte l’histoire du Dakar, il en va de même des machines et de leur constructeur : Mitsubishi, Yamaha, Toyota, HRC…, autant de marques incontournables ! Ce contexte particulier encourage la jeune génération à s’engager à son tour. Ainsi, de nombreux motards ont confirmé se préparer pour l’édition 2019. Monma Takayuki, qui a déjà participé au Dakar comme mécanicien au sein du Hino Team Sugawara, s’est lui d’ores et déjà engagé au Merzouga Rally en vue de participer au Dakar 2018.

Le Dakar Tour a démontré que les Japonais comptent bien contribuer à l’écriture de nouveaux chapitres de l’histoire du Dakar.