Dakar Tour Portugal
La relève se prépare


La famille du Dakar au Portugal/ Crédit photo: A.S.O./ Pedro Barreiros 

À retenir

• Ruben Faria a annoncé son intention de revenir sur le Dakar dans le futur comme compétiteur, au volant d’un side-by-side.
• Participer à la 40e édition du Dakar motive particulièrement les Portugais, qui étaient quinze sur le Dakar 2017, dont onze motards.
• La relève se prépare avec de nouveaux pilotes comme António Maio, double champion de tout-terrain dans son pays, qui ambitionne d’être à Lima en janvier prochain. 

Le Dakar Tour a fait étape vendredi soir à Sertã, au Portugal, où se déroulait la Baja TT do Pinhal. Un contexte idéal pour présenter aux amateurs de tout-terrain la 40e édition du Dakar, qui se déroulera au Pérou, en Bolivie et en Argentine en janvier 2018. Entre le Dakar et le Portugal, c’est déjà une longue histoire. Le pays a en effet accueilli deux grands départs, à Lisbonne, en 2006 et 2007. La famille Dakar s’était rassemblée une nouvelle fois à Lisbonne en 2008, juste avant l’annulation de la course. C’est aussi une histoire d’hommes avec des pilotes de renom tels les motards Ruben Faria, Helder Rodrigues, Paulo Goncalves, ou encore Carlos Sousa, 4e en 2003 dans la catégorie autos, qui inspirent aujourd’hui une nouvelle génération. En 2017, ils étaient 15 concurrents portugais, dont 11 motards, une participation record !

La dynamique s’annonce aussi bonne pour la prochaine édition. Ils sont nombreux à participer cette saison aux rallyes préparatoires comme le Merzouga Rally. Ainsi, Mario Patrao, 13e du Dakar 2016 et vainqueur de la catégorie Marathon, a conclu le Merzouga Rally en 7e position. Détenteur de 7 titres de champions tout-terrain du Portugal, Mario Patrao oriente désormais sa carrière vers le rallye avec le Dakar pour objectif principal. Autre pilote à suivre de près : Joaquim Rodrigues (Hero MotoSports), 10e du Dakar 2017 pour sa première participation (2e meilleur Rookie), qui a terminé 9e au Merzouga. La relève se prépare également avec António Maio, double champion de tout-terrain du Portugal, qui était en tête du Dakar Challenge au Merzouga Rally mais a dû abandonner dans l’avant-dernière étape, après une casse moteur.

Du côté des pilotes expérimentés, Ruben Faria a fait une annonce qui n’est pas passée inaperçue ! L’auteur d’une 2e place au Dakar 2013, aujourd’hui manager sportif au sein du team Husqvarna, a ainsi laissé entendre qu’il aimerait revenir un jour sur le Dakar en tant que compétiteur au volant d’un side-by-side.

Qu’ils soient stars du rallye, pilotes professionnels en pleine progression ou amateurs éclairés, les Portugais ont réaffirmé lors de cette conférence leur attachement au Dakar.